Cliquez ici pour les informations et dernières mises à jour sur nos activités (COVID-19)



Les types d’utilisations

Il existe de nombreuses façons de profiter des biensfaits des huiles essentielles au quotidien, même en vivant avec des animaux ou des enfants. Nous vous en présentons ici quelques unes pour vous inspirer.

En diffusion passive

Il s’agit d’un mode de diffusion utilisé plutôt régulièrement. Il consiste simplement à verser quelques gouttes d’huiles sur un support (boule de coton, pierre de lave, bloc de bois, roseaux…) et à laisser l’huile s’évaporer d’elle-même.
C’est un mode d’utilisation sécuritaire en présence d’animaux uniquement si ceux-ci n’ont pas accès direct à l’item servant à diffuser, puisque les huiles utilisées sont habituellement pures.

En diffusion active (diffuseur)

La plus classique des méthodes! Un diffuseur, habituellement ultrasonique, est utilisé pour faire une brume parfumée. On met de l’eau dans le contenant, de l’huile essentielle et on l’active.

En présence d’animaux, il faut bien évidemment garder le diffuseur hors de leur portée. Il faut aussi bien entretenir l’appareil, le nettoyer régulièrement et utiliser des huiles non diluées afin de maximiser son efficacité. Il est généralement recommandé d’utiliser de l’eau distillée afin d’éviter que les minéraux et le chlore de l’eau municipale n’influencent la qualité des odeurs et l’espérance de vie du diffuseur.

En général, on recommande d’utiliser un maximum de 1 à 5 gouttes d’huile pure par 150ml d’eau en présence d’enfants ou d’animaux.

En vaporisation

Facile et pratique, la diffusion par vaporisation ne nécessite qu’une bouteille vaporisateur (« poush-poush ») en verre coloré et de l’eau (distillée, idéalement). C’est un bon compromis rapide pour désodoriser une pièce, rafraîchir les tissus ou promouvoir une ambiance relaxante.

Il est généralement recommandé d’utiliser un maximum de 10 à 20 gouttes par 500ml d’eau en présence d’enfants ou d’animaux, selon l’huile utilisée.

Dans la litière

Il est possible d’utiliser des huiles essentielles dans la litière, à condition de respecter certains critères. Il ne faut pas oublier que les animaux ont un odorat plus fragile et fin que le nôtre.

Il est essentiel que l’animal ait accès à une litière sans huile en tout temps pendant l’essai. S’il ne fréquente pas la litière qui contient de l’huile, c’est qu’il n’en aime pas l’odeur, il faut donc en cesser l’utilisation.

Lorsqu’on constate que l’animal continue à utiliser la litière même parfumée, ou qu’il la préfère, on peut mettre les huiles dans tous les bacs, si on le désire.

On considère généralement que seules 1 à 3 gouttes suffisent dans un bac de 30cm par 60cm et ayant 10cm de litière. De façon alternative, il existe des poudres pour litière, ce qui permet une utilisation de moins d’huiles à la fois.

Ingestion et application topique

Que ce soit par administration orale directe, par administration sur la nourriture ou dans l’eau, par ingestion lors du léchage ou toilettage ou par application sur la peau, l’utilisation d’huiles essentielles pures n’est PAS recommandée. Chaque huile ayant ses mises en garde auprès des animaux, ses ratios de dilution recommandés et ses particularités par espèce, il vaut mieux éviter d’administrer des huiles essentielles ainsi sans l’avis d’un spécialiste en huiles essentielles ou un vétérinaire.

Les produits fabriqués par VetSens sont composés selon des recommandations vétérinaires, en suivant des règles de sécurité strictes et des dilutions sécuritaires. Cela demande non seulement les connaissances des huiles, mais aussi des animaux, et ainsi de nombreux mois (et même années) de recherche et de pratique. Oui, ces produits peuvent (souvent) être utilisés sur la peau ou ingérés, mais ils ont été spécifiquement composés pour cette utilisation et étudiés pour être sécuritaires aux doses et fréquences indiquées.